La chapelle Saint-Aubin et son calvaire

Cette chapelle de hameau se situait, avant la création de la commune de Port-Launay, sur le territoire de Saint-Ségal. Elle porte la date de 1664. Le rampant portant la date gravée sur un phylactère a perdu sa partie supérieure (tête d’un angelot) remplacée par une petite tête en kersantite qui provient avec certitude du calvaire voisin réalisé en 1631 par le sculpteur Roland Doré ou son atelier. La toiture, à l’exception de la charpente, déjà très affaiblie, a été partiellement refaite en 1991.

La disparition du badigeon à la chaux du chœur a fait apparaître des vestiges de peinture murale de couleur rouge ocre à décor floral stylisé datant du 17e siècle. Elle abrite un mobilier religieux de grande valeur patrimonial : trois rétables dont un daté de 1685, ainsi qu’une dizaine de statues en bois polychromes des 15e, 16e et 17e siècles. 

Ci-contre, le retable dédié à Saint Albin, Saint patron de la chapelle et une Piéta en bois très abimée mais qui n’en reste pas moins très belle.