L’église Saint-Nicolas, patron des navigateurs

Le développement économique que connaît le port, la création de la commune (1840) puis de la paroisse (1846), l’augmentation de sa population et le nombre important de marins transitant par le fleuve font du remplacement de la petite chapelle Saint-Nicolas une chose incontournable dès la moitié du 19è siècle.  Ses dimensions réduites ne correspondent plus au contexte (4,40 m de large, 14 m de long et  4,2 m de haut). La construction d’une église en lieu et place de la chapelle est envisagée dès 1854 et les travaux seront achevés fin 1856.

Sur les plans de l’architecte Joseph Le Bigot, la nouvelle construction est en forme de croix latine ; le lambrissage et le pavage en pierre de Locronan se feront dans les années suivantes. Le maître-Autel et les fonds baptismaux en marbre de carrare seront usinés par la marbrerie de Guilly-Glas. Une deuxième cloche sera ajoutée à celle de l’ancienne chapelle en 1857 et un carillon à trois cloches en 1902.

Depuis les années 1850, Port-launay s’enorgueillit d’une Crèche de Noël dont les personnages en costumes bretons ont été offerts à l’époque par différentes familles Port-Launistes. Ces personnages dorénavant classés « Monument historique » depuis le 26 septembre 2000 ont été restaurés en partie en 2008 et font régulièrement depuis, l’objet de soins attentifs de la part de professionnels de la restauration.